Jeanne

Jeanne préfère le rouge, même si sa vraie couleur, c’est celle de l’été. Elle ne le dit pas parce que les gens ne comprennent pas et ça la fatigue de devoir expliquer à tous ces mortels pathétiques que l’été c’est la vie, la prolifération, l’action, le végétal qui pouuuuuuuuusse, la libido qui part au galop, c’est l’eau qui coule à flots, c’est le gazon et les saucisses, c’est grillons et les claquettes, bref ! Une énergie tout l’hiver retenue, qui se déverse de toutes les façons et dans tous les sens. Non elle préfère rester simple et complaisante : rouge. Ça passe partout, ça fait femme fatale, glamour et corrida, c’est parfait.

Jeanne est devant une jolie rivière et se demande où est le rouge dans toute cette eau. C’est alors qu’apparaît un immense et majestueux cerf entièrement rouge. Son reflet dans l’eau semble vert. Jeanne lui sourit, car elle est polie. Le cerf lui, aimerait boire royalement en paix, il n’apprécie guerre la présence d’une humaine qui lui montre ses dents. Il relève la tête et s’en va. Jeanne est émue mais cela ne se voit pas sur son visage.
Souvent, elle vit les choses tout en dedans. D’ailleurs son entourage est généralement perplexe quand ils voient son visage imperturbable à la Clint Eastwood. Pourtant elle se force à exprimer ses émotions physiquement mais cela ne donne que de rares ratés où elle s’anime entièrement dans un tonnerre d’exclamations suivi d’une marrée de gestes grandiloquents, ce qui choque d’autant plus et ne manque jamais de faire suer un ou deux vieux.
La rivière fait « plouc ». Jeanne tourne la tête et voit la surface de l’eau se rider en cercles et elle trouve ça joli. Elle s’interroge sur la nature de l’eau. Qu’est-ce que c’est l’eau ? Elle éprouve une grande fascination. Soudain, elle saisit son impulsion et se lance. Elle s’approche de la rivière et rentre lentement dans l’eau. Là encore, elle observe. L’eau ne cesse pas d’exister, pourtant elle est « dans » l’eau. Elle est tout autour d’elle. L’eau et elle s’assemble en un tout diffus. Elle se sent liée à l’eau comme par une force divine. C’est un étrange phénomène se dit-elle. Agréable aussi. C’est doux. Entier et profond. Si Jeanne reste tout-à-fait immobile, elle a l’impression qu’il n’y a pas de différence entre elle et l’eau. Puis elle bouge et l’eau réponds, suit ses mouvements.
Comme le vent se lève, l’air et l’eau ne semble faire qu’un. Un même mouvement qui relie toute chose dans l’univers. La respiration de la galaxie.

Elle traverse le pont des rêves, orné de fleurs de toutes les couleurs et de mousse. Un canard lui fait « coing coing », elle se sent drôle. Cet animal lui paraît absurde. Les nuages se remuent, l’atmosphère s’amollit. Pourquoi un canard ? Où est le sens ? Où va-t-il ? Plus loin, le temps s’étire les bras et brille paresseusement.
Un nénuphar se déploie en mille morceaux. Il est sorti des entrailles de la vie, un nénuphar blanc pur comme l’air. Jeanne souffle par le nez, elle se voit dans ce nénuphar qui lui sourit en ayant l’air de lui dire « C’est vraiment pas beau là d’où je viens mais au fond, tout est beau et pur si on y penses bien. Toi, ton noyau essentiel est magnifique, pur et sans défaut. »
«  – Ah » dit Jeanne. Elle se penche pour cueillir la fleur et la mettre dans ses cheveux. À un pouce de la fleur, sa main se fige. Elle songe que si elle cueille ce beau nénuphar, plus personne ne pourra remarquer que ce monde est beau au delà des apparences, dans son essence. Alors elle se redresse et sourit aux arbres qui l’entourent. Son rêve l’empli d’allégresse même si, comme à son habitude, elle ne le montre pas.

Rivière

****

Ce texte est inachevé ET en cours d’écriture. Il mérite donc votre indulgence !

Publicités

6 réflexions sur “Jeanne

    • pourquoi ce prénom « Jeanne » ?
      > Pourquoi pas ? Je sais pas, c’est classique, un peu vieux… pour créer du contraste avec ce qui se passe en dedans ?

      pourquoi publier un texte non fini ?
      > Pour recevoir des commentaires pertinents qui m’aideront à relancer l’écriture.

Commentez ce texte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s